À PROPOS

Imaginons-nous franchir la porte d'un boudoir. Ressentir le bien-être procuré par cette atmosphère feutrée, propice aux confidences intimes et pourtant tout en pudeur. Ouvrir grand les yeux comme pour mieux s'en imprégner et savourer, simplement, sans attentes... Ralentir. Car si ralentir semble aujourd'hui un luxe, c'est pourtant la promesse de fragiles instants de grâce au sein d'une vie en perpétuel mouvement. Partager, le temps d'un instant, quelques mots jetés à la volée. Les miens, mais aussi les vôtres.

L'Art médecine, un chemin vers soi-même

L’Art médecine ouvre un “pas-sage” entre l’inconscient et le conscient en utilisant l'expression artistique à des fins thérapeutiques.

A l’aube du Monde, l’Art accompagnait déjà notre chemin pour ritualiser, exprimer, ancrer, transmettre, revendiquer… Y a-t-il une culture qui n’ait laissé aucune empreinte, quelle qu’elle soit, de son passage sur Terre ? N’ont-elles pas, chacune à leur manière, fait chanter les mots et danser les corps, sculpté la matière ou dépeint l’Univers ? Déjà alors, il nourrissait notre cheminement collectif et individuel et nous offrait de nous approprier l’espace.

Intuitivement relié à la nature, l’Art nous accompagna d’abord dans nos célébrations, rites de passages et transmissions. Quand nos coeurs battaient au rythme de la Terre, portés par le son des tambours, nos voix s’unissaient et nos corps se déliaient pour l’honorer. Puis, de l’ode à la satire, du poème au pamphlet, il attendrit, questionna, contesta, bouscula… Sans jamais nous laisser indifférents. Car l’Art naît d’une émotion. Emotion à laquelle, étant des êtres sensibles, nous répondons… Par une autre émotion.

L’Art, lien précieux

Entre les hommes

Un simple mot saisi à la volée, une seule note entendue à la dérobée, quelques pas de danse esquissés… Résonnent parfois si profondément en nous qu’ils ébranlent nos convictions, impulsant un mouvement intérieur inattendu. Celui qui crée espère, en matérialisant sa pensée, la voir perpétuée encore et encore. Celui qui regarde, entend, touche… Y voit, lui, un trésor précieux, presque sacré : la promesse de toucher du bout des doigts le savoir ; l’espoir d’une réponse aux questions qu’il se pose tout bas ; une main tendue pour ouvrir son imaginaire… Une fois ce trésor inestimable entre ses mains, il s’en imprègne avec délectation avant de s’abandonner au plaisir de ressentir.

Oui, l’Art a cette faculté extraordinaire de rassembler les hommes en faisant vibrer leurs âmes à l’unisson. Et dans cette fragile vibration unissant l’artiste à l’esthète, une résonance se crée, d’Homme à Homme, d’âme à âme. Du visible à l’invisible, c’est un lien précieux qui se tisse entre le monde intelligible et le monde sensible.

Messager du temps qui passe, l’Art porte en lui un fort désir de transmission, d’une personne à une autre, d’une époque à une autre…. En ce sens, l’expression artistique offre un lien tangible entre l’éphémère et l’éternel, traversant le temps et les lieux. Ne vous êtes-vous pas déjà émerveillé devant la sagesse des pensées de Rûmî, la finesse d’une toile de Michel-Ange, l’incroyable précision de l’architecture antique balinaise…?! L’Art étant une expression inhérente à l’Homme, l’exaltation qu’il suscite ne connaît ni âge ni frontières. Et si l’on pense souvent à l’émotion qu’il fait naître en nous en tant qu’esthètes, c’est oublier qu’il naît lui-même… D’une émotion.

❝ L’Art est une blessure qui devient lumière ❞

Georges Braque

Je Déborde

Illustration par la talentueuse Laura Ancèle

Au commencement, il y a mon amour pour l’Art sous toutes ses formes, de la musique qui nous fait vibrer tout entier aux dessins faisant poindre une fragile larme. L’Art qui, né d’une émotion, la propage à l’infini...

Et puis, il y a ces mots, ces mots qui jaillissent en moi. Ces mots qui m’accompagnent quand je me sens perdue, quand je tâtonne, trébuche parfois. Comme ils m’accompagnent quand je me relève, ouvrant en moi un espace à créer. Cet appel irrésistible de l’écriture pour retranscrire mes émotions parfois inavouées et libérer ce qui doit l’être. Pour, finalement, transformer mes ombres en lumière. Et ce qui est vrai pour moi ne peut-il pas l’être pour d’autres ?

Car il y a, aussi, un fort désir de transmission. Il passe, bien sûr, par la mise en mots des pensées que je souhaite porter au Monde. Mais il passe aussi par une envie d’aider l’autre, en lui donnant une impulsion pour cheminer vers lui-même. Ces derniers temps, j’ai oscillé entre mon amour pour l’écriture et mon envie grandissante d’aider. Jusqu’à réaliser que je n’ai pas besoin de faire de choix : utilisée à des fins thérapeutiques, l’expression artistique entremêle créativité et transformation de soi. C’est ainsi que l’Art médecine ouvre cette main tendue vers l’autre tout en honorant l’expression artistique, l’accent n’étant pas mis ici sur le processus créatif mais sur la création en tant que chemin vers soi-même.

L'Art médecine,

Un chemin vers soi-même

L’expression artistique permet une mise en mouvement de l’intérieur de nous-même vers l’extérieur. Et c’est cette mise en mouvement qui devient le socle du changement que nous souhaitons impulser en nous. C’est ainsi que l’art médecine, en utilisant l’expression artistique à des fins thérapeutiques, ouvre un “pas-sage” entre l’inconscient et le conscient, comme le ferait la parole.

Car parfois, nos blessures sont si profondes que la mise en mots nous est tout simplement impossible. Et, quand la parole n’a plus les mots, l’expression artistique nous offre de mettre en scène ces pensées qui nous traversent et nous habitent, ces blessures qui nous abîment.

Les mots, formes, dessins… Qui naissent ainsi intuitivement de nos mains permettent de libérer subtilement nos émotions les plus douloureuses. Et, d’obstacles, nos blessures deviennent des matières premières à apprivoiser, façonner, travailler pour cheminer vers nous-mêmes. On peut en dire tellement sur nous sans même parler… Notre singularité s’exprime alors par le geste, la mise en scène de nos pensées ouvrant la voie d’un dépassement de soi dans la douceur. De création en création, c’est notre chemin vers nous-mêmes qui s’ouvre.

L'Art médecine vu par Laura Ancèle

Illustratrice aux mains sensibles